Platine vinyle spécial DJ à entrainement direct Pioneer PLX 1000 avis

Marque: Platine Vinyle Pioneer

Beaucoup d’audiophiles ne sont pas enclins à utiliser des platines à entraînement direct. Les platines hautes de gamme sont surtout des modèles à entraînement par courroie. Le Pioneer PLX 1000 se rapproche néanmoins des performances de l’entrainement par courroie tout en restant abordable.

Fonctionnement manuel pour prises de sortie phono stéréo RCA

En sortant le Pioneer PLX 1000 de sa boîte pour la première fois, votre première remarque sera certainement la taille du lecteur. Cette platine mesure en effet 453 x 159 x 353 mm. Elle pèse aussi 13,1 kg, ce qui est assez lourd. Un modèle Rega ou Music Hall à courroie équivalent pèse en effet un tiers de moins.

platine-vinyle-pioneer

Le PLX 1000 possède des prises de sortie phono RCA stéréo et un connecteur d’alimentation IEC CA sur le panneau arrière. Il est important de noter qu’il s’agit d’un tourne-disque manuel. Cela signifie que vous serez plus souvent amené à utiliser vos mains pour sa manipulation que sur un autre modèle. Vous devrez ainsi soulever manuellement le bras de son reste et le placer sur les rainures LP. Vous devrez aussi abaisser le stylus de la cartouche phono sur les rainures à la main. Cela peut sembler pénible pour certaines gens bien que ça fasse partie intégrante de la véritable expérience du vinyle.

Finition métallique en noir sur châssis en zinc moulé

Dans son design, le Pioneer PLX 1000 présente beaucoup de similarités avec la platine Technics 1200. Des fonctionnalités supplémentaires ajoutent également une valeur assez surprenante à l’ensemble. Les dimensions et les proportions sont presque identiques. Les boutons de commande sont tout à fait là où vous les attendez. La finition est un peu plus brillante et plus métallique que le noir d’une norme 1210. Elle complète toutefois l’esthétique familière.

platine-vinyle-plx1000

Le pont est sensiblement plus lourd que l’original, mais pas assez pour irriter une technologie sonore. Cela ajoute à la sensation de haute qualité de la construction. Le bras de lecture partage la forme en S des modèles Technics. La base est aussi réglable pour tous les mêmes paramètres. Cela inclut le même poids circulaire à l’arrière du bras et un réglage de la hauteur de 0 à 6 mm. Il y a aussi un cadran antipatinage à partir de 0 à 6, comme sur la platine premium 1200 MK5.

Le PLX 1000 est une vraie bête, construite pour résister aux rigueurs d’un environnement très joueur. Il dispose d’un châssis en zinc moulé sous pression au-dessus et renforcé par une section inférieure en résine épaisse. La base est fabriquée avec un matériau de 9 mm d’épaisseur pour amortir les vibrations. Cela confère au PLX 1000 une stabilité et une durabilité exceptionnelles.giradischi-Pioneer-PLX-1000

Au-delà de sa construction robuste, le Pioneer PLX 1000 est un plaisir à regarder. Il est élégant et simple avec une finition sophistiquée en métal brossé tout en noir et une marque très minimale. Le bras de lecture gris en forme de ‘S’, isolé avec du caoutchouc, contraste agréablement avec le corps plus sombre. Les lumières bleues subtiles accentuent les commandes qui rendent bien dans des environnements plus sombres.

Le plateau est garni de points en miroir qui fournissent des informations sur la vitesse quand il est en mouvement. Cela reflète la lumière de l’interrupteur d’alimentation en plus d’un certain retour haptique pendant le mixage de battement. Cet interrupteur est un peu encastré dans son boîtier. Vous ne risquez pas ainsi d’arrêter le moteur de la platine par accident au cours de la manipulation.

La lampe LED de la lumière du plateau offre une couverture plus uniforme que sur une Technics 1200 classique. Vous pouvez vous attendre à ce qu’elle ne brule pas de sitôt. Le bouton ‘arrêt/démarrage’ du plateau est circulaire, comme sur un CDJ Pioneer. Lorsque le plateau fonctionne, il est entouré de la même lumière bleue que l’interrupteur d’alimentation. C’est a priori le plus grand départ esthétique sur l’aspect du produit. Cela ne ferait pas toutefois une grande différence pour beaucoup d’utilisateurs.

Interchangeabilité des câbles de connexion pour faciliter le remplacement

L’aspect de plus distinctif de la platine PLX 1000 par rapport au fameux Technics 1200 est la flexibilité.  Vous en verrez un bon exemple à l’arrière de l’appareil où aucun des câbles n’est réellement câblé. Le PLX 1000 est livré avec des câbles stéréo RCA, de mise à la terre et d’alimentation dans la boîte. Tous ces câbles sont branchés sur les connexions d’un panneau encastré juste à l’arrière du plateau. Il y a aussi une fente de sécurité Kensington. Vous pouvez ainsi sécuriser les ponts avec un verrou d’ordinateur portable standard.

Les connexions sont interchangeables et se trouvent assez loin de l’extérieur du boîtier. Il est donc peu probable qu’elles soient débranchées. C’est une amélioration brillante qui devrait éliminer le besoin de beaucoup d’entretien sur toute la ligne. Si un câble meurt ou doit être par un modèle haut de gamme, vous n’aurez aucun problème à le changer.

Comme avec le Technics 1200, le chemin du signal du Pioneer PLX 1000 occasion est purement analogique. Il n’y a pas de préampli de niveau de ligne intégré. L’audio signal est directement alimenté par les contacts du bras de lecture vers les prises RCA situées sous le corps.

Il est bon de voir que les douilles sont encastrées jusque dans le corps. Cela signifie en effet que vous n’avez pas besoin de prises à angle droit pour utiliser confortablement les platines. C’est d’autant plus vrai lorsque vous vous lancez dans des mixages déchainés avec la platine. Cela pose néanmoins la contrepartie évidente d’une accessibilité difficile pour des soucis de changement de configuration.

La performance du moteur est excellente. C’est assez prévisible dans la mesure où le couple est plus élevé que sur un 1200. Cela ne compromettra pas toutefois la prise de vos doigts quand vous traînerez le bord du plateau. Le temps de démarrage/arrêt est très rapide, mais pas réglable. Il est préréglé pour fonctionner comme un 1200. Pour le DJ, le moteur fait un travail absolument génial. Le moteur Super OEM a d’ailleurs fait ses preuves depuis maintenant plus d’une décennie.

Platine Vinyle Pioneer PLX 1000: Contrôle de tempo sur une gamme entourant les 50 %

Le Platine PLX 1000 joue des disques de 33 et 45 tours. Comme il a été conçu pour les DJ, ce tourne-disque dispose aussi d’un contrôle de fader de tempo (vitesse). Sa gamme peut aller jusqu’à plus ou moins de 50 %. La DEL à l’avant du tourne-disque balaie les rainures du LP. Cela vous permet de repérer les LP dans une pièce sombre et de voir ce que vous faites.

Toute l’expérience du PLX 1000 vise à rendre le DJ aussi agréable que possible. Cette platine remplit d’ailleurs toutes ses promesses sur ce point. Le système est idéal pour scratcher et ne présente pas de problèmes d’oscillation ou de saut. Cela tient à l’isolation et à l’amortissement des vibrations sur l’ensemble de la plaque tournante.

Le Pioneer PLX 1000 test les volumes les plus élevés sans problèmes de rétroaction. La qualité du son en lui-même dépendra beaucoup de la cartouche que vous allez utiliser. Il devrait néanmoins être assez pur pour plaire aux DJ, audiophiles et utilisateurs occasionnels.

Le PLX 1000 est une machine premium qui convient autant aux grandes performances de DJ qu’à la simple écoute de vinyle. Elle peut éventuellement manque de certaines caractéristiques par rapport à d’autres modèles de sa catégorie. L’amortissement vibratoire, la construction solide, les commandes souples et le moteur puissant en font néanmoins un produit fiable et durable.

Avantages:
  • Relativement plus lourde
  • Finition métallique soignée
  • Base réglable pour plusieurs paramètres
  • Conception remarquablement robuste
  • Points en miroir sur le plateau
  • Connexions interchangeables
  • Moteur Super OEM
Inconvénients:
  • Entièrement manuel
  • Encastrement des douilles dans le corps
  • Pas de cartouche ou d’aiguille inclus

Les avantages de la platine Pioneer PLX 1000

  1. Relativement plus lourde : sachant que des platines Rega ou Music Hall pèsent un tiers de moins.
  2. Finition métallique soignée : avec un style brossé brillant et particulièrement élégant.
  3. Base réglable pour plusieurs paramètres : en incluant le poids circulaire à l’arrière du bras.
  4. Conception remarquablement robuste : à l’épreuve des sessions les plus dynamiques.
  5. Points en miroir sur le plateau : pour prévenir les fausses manipulations dans l’obscurité.
  6. Connexions interchangeables : facilitant les remplacements ou les mises à niveau de câbles.
  7. Moteur Super OEM : avec des performances déjà éprouvées sur d’autres platines premiums.

Les inconvénients de la platine Pioneer PLX 1000

  1. Entièrement manuel : ce qui pose un certain désagrément pour les non-initiés à l’expérience du vinyle.
  2. Encastrement des douilles dans le corps : ce qui complique le changement de configuration.
  3. Pas de cartouche ou d’aiguille inclus : des éléments qui sont pourtant indispensables à la production sonore sur la platine.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 5.00 out of 5)
Loading...
We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply